J`irai au bout de mes reves

La Karakoram highway. The KKH. Un vieux reve a realiser. Une route a la reputation legendaire chez les cyclos, une des plus belles au monde. A cheval sur la Chine et le Pakistan, de Kashgar a Islamabad, elle tutoie le ciel et trace son chemin entre une dizaine de sommets au-dessus de 7000 m : le Khongur Shan a 7719 m, le Muztagata a 7546 m, le Nanga Parbat a 8126 m… Des paysages a couper le souffle, montagnes verticales demesurement hautes, des dizaines de kilometres de gorges etroites et sinueuses, la surprise d un petit village avec arbres, fleurs et cultures qui se niche au creux d un virage, de nouveau des dizaines de kilometres de gorges, de nombreux troupeaux de moutons, chevres, chevaux, quelques chameaux et quelques yaks, les uns et les autres parfois montes, de massives dunes de sable qui cotoient les montagnes enneigees a 3400 m d altitude.
Et puis il y a toutes ces femmes aux couleurs vives et chaudes qui travaillent dans les champs. Beaucoup sont d origine tadjike, elles portent un chapeau carre brode et tres colore. Elles ont le regard clair et lumineux. L herbe coupee est nouee en petites bottes, le bois est transporte dans des nacelles sur le dos. Les abricots sont mis a secher sur les toits. Cote pakistanais, les sourires s elargissent, invariablement accompagnes d un `How are you ?`. C est un vrai plaisir de s arreter discuter avec eux, ce sont des instants plein de chaleur qui donnent bien la peche ! Les vacances sont terminees, enfants et ados en uniforme vont a l ecole, certains parcourent a pied jusqu a 10 km aller-retour. Les manuels que nous avons feuilletes etaient tous en anglais, que ce soit des travaux de coloriage-decoupage pour les plus petits aux notions plutot pointues de physique et de chimie pour les plus grands !
Voila donc cette KKH qui nous en met plein la vue et le soir venu nous empeche de dormir : le spectacle est trop beau, les images continuent a defiler dans la tete.
Et pourtant c est une route qui vous rince, qui vous vide physiquement, on y laisse des plumes, surtout en cet ete 2010. Les fortes precipitations qui ont eu lieu il y a 3-4 semaines ont provoque de tres nombreux eboulements de terrain. De nombreuses regions ont ete coupees du monde pendant 2 a 3 semaines, l electricite se fait toujours rare, de meme que l essence et le gaz (un litre d essence vaut 2,5 € !).
Cote chinois, un pont long de 200 m s est effondre et il a fallu attendre quelques jours pour qu une piste le contournant soit tracee. Cote pakistanais, l asphalte n est plus qu un doux souvenir. La route est completement detruite, la piste n est que cailloux et sable. De nombreux petits chantiers jalonnent la route. On a du mal a croire qu elle a ete jadis entierement asphaltee. On avance lentement. Il a plu pendant deux jours, on est bon pour rouler dans la gadoue. Un pont est casse, une tyrolienne a ete installee : on passe dans une petite nacelle au-dessus de la riviere grise et bouillonnante. Suite a un gros glissement de terrain debut janvier, un lac long d une trentaine de kilometres et profond de 150 m a inonde cultures et habitations : la KKH est coupee, il faut prendre un bateau.
Les conditions de vie sont difficiles dans cette region. Les gens en ont assez et sont furieux contre leur gouvernement qui ne fait que des promesses…
Nous sommes actuellement a Gilgit, a 430 kilometres d Islamabad. La KKH est coupee apres Chilas et nous devons donc prendre une route secondaire, par la Kaghan valley et le Babusar pass a 4170 m. Tous les gens qui ont pris cette route nous disent `It is awful`, `It is horrible`, `Very difficult`, `Very bumpy, very steep`… Bon ben, on va y aller doucement mais surement !! En attendant nous avons ici retrouve notre ami Asif et il nous a concocte tout un programme : il a prevu de nous emmener dans sa famille, dans le village de son enfance, d aller camper dans une petite vallee paradisiaque, de nous expliquer pourquoi le ramadan est si important pour les musulmans… a suivre dans le prochain episode !

2 commentaires à propos de “J`irai au bout de mes reves”

  1. Contente de trouver ce message… Enfin des nouvelles! avec ce que l’on voit à la télé sur la meteo de Chine et du Pakistan on a quelques angoisses quand…. point de nouveaux messages depuis un bon bout de temps ! Bonne continuation, bonne grimpette !
    Florence du SEAC

  2. Après la Chine le rêve est au moins dans ce qui vous coupe le souffle j’ai retenu ces montagnes verticales grandioses nous sommes si petits et ce sont les les petits qui vous dépannent bon courage bises AMM

Laissez un commentaire